Depuis que le COTS a repris l’organisation de cette épreuve mythique (3 ans) il fallait bien qu’un duo d’XTTR fasse le déplacement.

Devinez qui s’y est collé ? Pour David, ok c’était facile à trouver, c’est un boulimique de balises. Et le second pour l’accompagner ? … bah c’est moi ! Manière de faire un test de ma côte mise en compote il y a 3 semaines. Enfin bon c’est surtout qu’avec Davidou c’est toujours du plaisir (enfin d’après Caro !). C’est aussi l’occasion de commencer à prendre de bons repères en vue de la saison de raid. Pour l’occasion le nom de l’équipe sera XTTR63 – 80 de Q.I. à 2 ; ça aurait pu être XTTR63 le jubilé vu que tous les 2 on change de club FFCO l’an prochain … mais vu le déroulement de la course effectivement le nom choisi était plus approprié ! Les pseudos utilisés seront donc Franck et la crevette.

Les retrouvailles se font à Saint Benoit la Forêt. C’est juste à côté de Chinon ; et oui on sait que des alcooliques vont lire ce compte rendu donc ça va aider pour situer la zone. Pour les sportifs, les accros de la toile orange et blanche, c’est là où au mois de novembre il y a eu le CNE.

Pour planter le décor : immense forêt domaniale, bien plate, avec un tas de fossés et quelques ronces et fougères amoureuses.

Départ à 16h (de jour !) pour 8h max en forêt, 80 postes et une cinquantaine de kilomètres. Petite boucle sur une carte au 1/3.000 aux abord du village. On trace comme des porcs et bouclons ce « prologue » devant avec Vikazim. Nous récupérons les 2 cartes A3 au 1/12.500, traçons rapidement l’itinéraire et feu ! On choisit de partir vite manière de pouvoir faire un max de jour, surtout la zone « verte » que Franck a identifiée comme la plus pourav’. Plan qui se déroule à merveille, on part comme sur un trail de 20 bornes mais là ce n’est pas rubalisé et pas toujours sur chemins ! Il n’y a pas dire, un bon duo de choc, même les chevreuils n’arrivent pas à nous distancer. Aucune faute en orientation, c’est propre, fluide. Quoi Steve propre ? On parle bien d’orientation et non d’hygiène ! On finit la zone complexe et allumons la frontale. La pluie se met à tomber, moi la crevette je suis donc dans mon élément ! Vas-y Francky c’est bon ! Un festival en orientation, je me mets derrière pour contrôler et juste surgir à l’attaque de poste. On a joué à courtepine pour savoir qui allait prendre le doigt. Quelques belles chutes pour se recouvrir de boue, mais à chaque fois on se relève et repartons de plus belle. Dès que l’un a besoin de manger l’autre prend l’ascendant sur l’orientation. Nous réalisons des choix d’iti bien couillu mais à 2 orienteurs on déniche toujours le poste sans soucis. Notre duo fonctionne à merveille ; question rythme on n’a toujours pas débandé : au bout de 3h30 on arrive au ravito et on discute avec les bénévoles. Ils ont du mal à croire que l’on a déjà fait les deux tiers de la course. Mais nos psoas raides et les vêtements déchirés par les ronces le prouvent ! Inconsciemment il faut pas s’endormir malgré tout. Ils nous annoncent qu’une balise est sûrement mal placée car toutes les équipes jardinent à cet endroit. On repart au taquet, allez si tout roule dans 1h30 on peut se mettre au chaud et surtout au sec car le déluge continu. Au niveau des sensations je n’ai rien ressenti, surtout au niveau des doigts, heureusement Fancky m’ouvre mes barres et m’évite une hypo. En contrepartie par 2 fois je le rattrape pour lui dire que l’on allait zapper un poste et là ça aurait été fatal. Le concernant il ne peut plus rien avaler, ouf, il n’a pas la folle envie de se faire la crevette. Cette fin sera toujours réalisée à la perfection mis à part la balise indiquée comme foireuse (nous y passons 20 minutes à ratisser avant d’abandonner, sûrs et certains d’être passés au poste, et finalement elle a été volée) puis les 2 dernières car on se précipite trop. Il est 21h50, on finit la mégal’O en 5h50 !!! On a couru jusqu’à quand ce qu’on pouvait, P----N que c’est plaisant de faire équipe avec David. Une vraie machine et un niveau en orientation impressionnant.

On vide le doigt :

-        Les gars il vous manque 2 postes

-        Oui, le 185 c’est la balise volée, mais sinon on a tout !

-        Non, il vous manque aussi la 249 !

On regarde la carte, et M---E oui c’est exact ! Les boules, ça aurait dû être la 4ème balise que l’on devait prendre et à la pliure de carte on s’est tous les 2 fait avoir. Pour nous dédouaner un peu elle était en bordure de carte et en bleu. Il n’y a pas à dire on a vraiment 80 de Q.I. à 2 !!! On négocie pour aller la faire, mais non, on a bipé l’arrivée c’est mort. Je pense qu’on espère qu’on va gagner, mais maintenant il ne nous reste plus qu’à prier qu’aucune équipe arrive avant minuit avec toutes les balises… elles seront 2 à faire le plein (7h06 pour la gagne, 7h35 pour les seconds). Les boules car on a fait la course parfaite ; enfin presque. Mais on se dit aussi que c’est vrai qu’on vient de jouer contre une équipe qui sont vraiment très forte.

Pour se consoler on a bien fait tourner le bar et à ce qu’il parait Francky a vidé la gamelle de purée et tout le stock de saucisses !

MEGALO

On repart quand même avec le sourire car, comme d’hab, l’organisation et le tracé sont top et notre duo fonctionne à merveille. Vivement les prochaines compéts !!!

Jeu concours : dans ce CR se cachent 5 citations de notre Franck Ribery national, sauras-tu les retrouver ? Une bière payée par la prez’ au TH à gagner…

 

Steve et David V