test

AFFICHE_CEZO


 


 


 

Le genou de Caro va plutôt bien (en bonus elle peut galoper hors chemins), le printemps est de retour, et une course d’importance approche : les championnats de ligue de moyenne distance, qualificatifs pour les France. Le programme des semaines à venir va être tourné vers la CO pour changer !

CO3Première étape, deux weekends consécutifs en Normandie les 17 et 24 mars pour deux « longues ». La forêt du Trait accueille la première, une mini version de 7,5 km qui se gagne en 42’. RAS à part de la pluie et de la grêle qui corsent un peu l’affaire, mais les jambes sont là et je ne fais, chose rare, pas de grosse faute ! Ça paye de s’entraîner régulièrement. Il y a quand même toujours meilleur que soi et je fais 3ème, heureux comme un pape ! Caro reprend sur le niveau violet et galope comme un cabri dans les fougères en profitant de son ligament tout neuf. Elle se bagarre pour courir au plus vite et se rend compte qu’elle n’a pas tant perdu en orientation, c’est positif.

Sept jours plus tard, direction la forêt de la Londe, très belle forêt vue des chemins mais plus piquante de l’intérieur. Caro se méfie de ces zones « vertes » pour ses croisés et court sur la retenue, mais dès qu’elle voit un chemin, elle active le mode avion de chasse. Elle boucle son second circuit violet de reprise en enchaînant trois erreurs sur trois postes consécutifs, mais reste dans un temps de course correct. Y’a bon pour la suite ! De mon côté, je cours comme un dératé, au rupteur de longue et sans erreurs significatives, je suis à la limite du vomi à l’arrivée mais sent bien que j’ai fait une bonne course… Résultat je suis second au milieu des pointures de Normandie, en confiance pour le championnat de ligue de moyenne le weekend suivant…CO2

Ce championnat justement : une délégation impressionnante de trois XTTR s’était rendu à Chomelix en Haute Loire pour le disputer.

Bob envoie du bois dans cette forêt pas très courante mais plutôt technique avec des éléments en pagaille (notamment des rochers et des changements de végétation incessants). Il vient buter sur un éperon censé accueillir une balise qu’il ne trouve pas. Elle se situe en effet au pied du mouvement de terrain et non en haut, ce que la définition de poste indiquait pourtant. Mais un petit sapin vicieux était venu pousser juste au-dessus de la toile pour la masquer, grignotant le chrono de notre malheureux. Je ne crois pas me tromper en disant qu’il est quand même satisfait de sa course et d’avoir promené sa boussole. Caro part quant à elle sur le circuit B, sur lequel se joue une terrible compétition des estropiées avec Marielle Croenne. Elle finira par l’emporter dans cet affrontement mais à quel prix ? Des traces de ronces sur le corps (un peu) et des courbatures (beaucoup). Un bon vol à signaler aussi et des moments de stress devant tout ce vert sur la carte mais encore un violet de bouclé pour le Fifou qui retrouve son niveau. Je pars sur le A avec l’objectif d’essayer de me qualifier aux France en faisant un top 5. Vu le niveau ça va être dur mais faut tenter. Je cours en prenant des risques et en me mettant à ma limite technique. Ça paye assez bien mais je fais quand même deux bonnes erreurs qui me mangent 4’… Au final 8ème et donc pas qualifié. Mais je suis content de ce résultat au vu de la concurrence.

Prochaine étape, ce sera le championnat de ligue de longue distance cette fois où j’essayerai de me rattraper.

Impossible de terminer ce CR sans évoquer Ren, signataire de Balise 63 mais aussi un petit peu de la maison, qui gagne en D55 le championnat, bravo, trop forte !CO1

 

Actu David V