CR DE STEVE EN JAUNE DANS L'EQUIPE ERTIPS

Comment en arrive-t-on à courir en jaune? Pas par dévotion au Ricard en tout cas. Cela remonte à l'Orient Alpin d'octobre où Clément (Ertips + XTTR) et Sam me proposent de faire le challenge avec eux. Perso pas envie de débourser 90€ dans une licence Tri, et ça tombe bien le club m'en offre gentiment une. Allez banco pour une équipe 50% jaune, 50% orange, 100% agrumes.

Comme d’hab les filles d’XTTR sont présentes, c’est chouette de voir qu’il y a cette dynamique chez nos nanas. Par contre 0 XTTR mec, c’est désolant et ça traduit une certaine passivité de pas mal d’adhérents. Va falloir inverser la courbe les oranges !

Après zéro séance spécifique et une diét de campeur je les retrouve vendredi pour le briefing. On passe rapidement les formalités administratives et techniques.

Samedi départ de la station de ski de Lozère et là le sketch, une nana de la FFTri demande de reculer de 10 cm car certains ont l'orteil sur la ligne de départ. C'est clair que sur les 100km de la journée ça va influer! Départ en trombe, Sam part aux avants poste et avec Clem on se met dans la roue pour ce trail'O mis à part un élastique pas trop tendu et un camel fuyant rien à signaler si ce n'est que c'est magnifique et ça donne le ton pour la journée.

On enchaîne avec un VTT sympa et les écarts ne se font toujours pas, devant c'est un peloton de 10 équipes qui se forme. La CO photo aérienne n'y changera rien. Sur les sections pédestre je fais l'orientation et Sam contrôle ; inversement sur le VTT. Orienter à 2 avec un gars de cette qualité c'est un vrai régal!

La meute part sur le second VTT, en descente je sens que ça ne colle pas, on s'arrête et nous rendons compte que l'on est sur le mauvais versant. On repart en tête du groupe et arrivons 5ème au départ du trail, devant Team2Raid a déjà fait le trou et FMR n'est pas trop loin.

Au prix d'un bel effort nous remontons à la 3ème place mais les écarts entre 3ème et 10ème sont toujours minime. Quelle densité!!! C'est grisant de faire la course aux avant-postes d'un tel raid ; même si faire des raids déguisés avec du pinard dans la gourde c'est ça que c'est la vérité.

Le départ du VTT Road Book est un gros cafouillage, nous sommes une demi-douzaine d’équipe à tester tous les chemins, mais sans succès au bout de 5 minutes les bénévoles trouvent l’erreur et nous envoient dans la bonne direction. C’est reparti comme en 40, nous sommes 5 équipes en moins d’une minute pour jouer la 3ème place. C’est le meilleur moment que Sam choisi pour tordre la chape de son dérailleur ; ça ne sent pas bon pour la suite. Heureusement bricoman (Clément) fait des miracles et redresse ça tant bien que mal. S’en suis la grosse montée du causse Méjan en plein caniar avec les vautours qui tournent. On rattrape des équipes en « perditions » ; hop re 3ème pour le départ de la CO IOF. Très vite la meute qui suit Peyvel nous recolle, on vise un peu pour refaire l’écart mais encore une fois nous ne sommes pas bon en road-book et le peloton passe, on les retrouve au départ du rappel. Vu que c’est échelonné maintenant chaque équipe est isolée et ce n’est pas plus mal.

Avant d’embarquer pour le kayak, on joue à courte bite (pas de paille sous la main) pour savoir qui sera dans le mono place, Sam qui s’y colle. L’histoire ne dira pas si le mono place lui a été attribué car il a la plus petite ou la plus grosse « paille ».

CdF_podiumUn canoë qui râpe, des portages, de multiple descente de l’embarcation pour tirer l’engin mais on kiff. Petite CO urbaine et direction la fontaine municipale pour une cryothérapie. En se prenant une assiette du ravito on ouvre le premier bar aquatique d’Ispagnac voire même de Lozère. Super concept !

Courte nuit et départ en trail’O comme des affamés, 15km/h sur le plat, heureusement la cotasse se présente et ça calme (un peu) le rythme. C Finalement à la balise 2 on retrouve la tête de course grâce à un choix d’itinéraire plus judicieux. Encore un kayak de folie où Clément et Sam excellent dans la navigation ; on ressort en tête. Mentalement et physiquement on est au top. Sur le trail nous sommes polis et laissons passer les 2 équipes mixte (très très impressionnantes, team2Raid et FMR). Transition rapide pour un VTT’O avec des choix d’iti et, une fois de plus, une descente extra. L’équipe LSN nous régale par le parcours ! Allez plus que 2 sections à bien négocier et un podium inespéré nous tend les bras. La CO quoi que peut technique aura eu raison de certaines équipes dans le rouge, toujours à 2 à l’orientation et c’est un sans-faute, la descente du causse est faite avec prudence ; on franchit la ligne trop fière de nous.

La joie est de courte durée, Starky de la FFTri me choppe, m’empêche de féliciter mes supers coéquipiers : contrôle anti-dopage. Purée là ça gâche tout.  Je ne pourrai même pas leur parler de 30 minutes le temps de satisfaire les volontés de madame. Bien dég.

Une fois cet épisode passé je retourne voir Sam et Clém mais ce n’est pas pareil. En tout cas je retiendrai de ce fabuleux WE les paysages, la qualité du tracé, des support et le professionnalisme de tous les gentils bénévoles.