Imprimer 

2 ans apres la finale de Championnat de France de raid en Lozère, les raideurs de LSN ont l'idée de lancer une formule 24h non stop ! L'idée séduit forcément les XTTR , du coup 3 équipes de oranges se contituent :

- Steve, Cyril en mode prépa raids longues distances. Ils seront accompagnés pour l'occasion par Steph Dumortier

- Joris, Mathieu L  avec Fab Quellet (pour remplacer Bertrand W bléssé)

- Aline, Francoise et Caro C, deuxième fois sur un un raid long après la finale Traid X en 2016

Le CR des filles

Le raid LSN, sur format 24h c'était un des objectifs de l'année pour Aline et Caro . Après une pause bébé pour Aline, ce raid l'a poussée à se remettre au vtt et à la course à pied. Pour Caro, ce fut l'occasion de pousser encore plus loin son endurance et puis avec Aline on commence à bien se connaitre ! Il nous fallait un 3e laron pour compléter l'équipe, c'est Francoise qui s'y colle! Aline appréhendait  beaucoup la nuit, elle qui est capable de s'endormir n'importe où.....!
Lors du briefing Benjamin de LSN nous explique la course et nous précise que suite à l'alerte canicule, la course pourrait être stoppée dans la journée du lendemain, en fonction de l'état des coureurs.Malgré la chaleur attendue, on part tous avec la même envie de réaliser l'intégralité de la couse. il conseille éaglement aux équipes les "moins fortes" de se concentrer sur les balises oligatoires pour rentrer dans les barrières horaires, c'est ce que l'on retiendra du brief !

22h c'est le départ en vttt, on fait 8km sur la route en troupe pour rejoindre le lieu de départ.. Aline part prendre les cartes, et déjà on aperçoit des équipes bien avancées dans la côte. Aline prend le temps de trouver la première balise sur la carte (elle est sur la deuxième), puis on attaque la montée à un bon rythme. L'orientation est fluide, on fait le choix de ne prendre aucune balise optionnelle. On se retrouve souvent avec d'autres coureurs, et même au coude à coude avec l'autre équipe féminine, ce qui est bon pour notre moral.  Après 42 km et une belle descente à la  fraiche, nous rejoignons l'AT1. Courte pause, nous repartons une petite section à pied, assez costaude : 10km annoncé pour 1000mD+. L'orientation sur IGN est moins facile, on laisse une balise, faute d'avoir trouvé le bon vallon . Les traversée de végétations sont "saignantes" genêts, ronces, fougères. Où sont les serpents? Une chose est sûre on peut oublier la jupe pour quelques temps!

Cette section nous offre un superbe levé de soleil et de  magnifiques points de vue sur la retenue de Villefort où l'on aperçoit les premières équipes déjà sur le canoé. Nous rejoignons l'AT2 où on retrouve nos sac de vie ! Petit déj en vue ....

Nous voilà parties sur les 6 premiers km de canoé à la fraiche ! L'orientation est assez simple ! Le duo Caro/Francoise met en application avec soin les conseils de Teddy, on en profite pour discuter, chanter. Aline seule sur son bateau cligne des yeux, le bateau fait des zig zag !... il est temps d'accoster ! Caro claque des dents, elle a encore réussi à foutre le cul dans la flotte, il faut vite se remettre à courir pour chauffer les corps ! C'est chose faite 1km plus tard, en plein dans la pente et sous le soleil lozérien qui chauffe!!

La montée se fait dans un champ de genêts à nouveau, on y laisse un peu de temps et de jus,  enfin on retrouve un chemin normal qui nous mène sur les hauteurs des gorges du Chassezac! On aperçoit l'équipe de Steve, Cyril, Steph juste devant l'équipe Naturex !! Ca court et ils ont l'air en pleine forme ! Ils ne nous entendent  même pas malgré nos cris ! 

Nous on profite de la vue, on joue les touristes dans le village de la Garde-Guerrin, on trotte un peu (un peu plus vite quand on croise le directeur de course) puis on se lâche dans la descente qui ramène au bateau ! C'est reparti pour 6 km de bateau retour, l'eau est limpide, le plongeon se fait désirer. Aline cligne à nouveau des yeux, il est temps à nouveau d'accoster !

Nous revoilà à la base de vie pile poil pour le déjeuner !

Après un bon casse-croûte, nous enfourchons nos montures pour 18 km de montée direction le mont Lozère avec un soleil bien vif. Le choix de l'itinéraire est bien réfléchi pour avoir un maximum de secteurs à l'ombre. La montée à travers une piste forestière est longue, usante et surchauffe les organismes, une crevaison avec un pneu tubeless capricieux (merci les gars qui ce sont arrêtés) nous fait perdre beaucoup de temps.Après l'effort le réconfort, nous arrivons sur une piste de crête avec un paysage somptueux et une source d'eau glacée pou remplir les gourdes.

Le refuge de l'aigle est l'aire de transition avec une section de trek, nous retrouvons les xttr les cochons. Une pause salvatrice après concertation est préférée au balises du trek. Sage décision car il reste une cinquantaine de km de vtt, roulant qu'ils nous ont indiqués..oui il y avait du roulant mais de la caillasse à profusion, du portage sur des sentiers ou une chèvre n'oserait pas aventurer, des singles traces à travers bois pour des sangliers  mais une orientation parfaite (merci Aline et Caro) pour rallier l'arrivée à l'heure et avec la paella encore chaude !
La ligne d'arrivée se fait désirer, il reste encore quelques obstacles à franchir, on rallume finalement les frontales....le voilà le camping que l'on a quitté 24h plus tôt ! La douches est salvatrice, la paella aussi et la nuit sous la tente est attendue !

 

Le CR de Joris

Un raid LSN 2019 qui laisse des traces : chaleur, physiquement éprouvant, mais tellement surprenant.  L'objectif était bien d aller au bout pour donner avec cette équipe recomposée d un ptit novice en raid long, d un dinausaure du raid et de moi... Joris.

On retiendra du raid qu'il faut veiller à bien s'hydrater quand la température dépasse 35°c... la nuit, qu'il faut toujours venir sur un raid avec un vélo en état sous peine de se réparer une patte de dérailleur au bout de...800m, que la nuit 2 lampes pour 3 ça suffit pas, que même quand t es au bord d un ravin avec ton vtt a la main tu peux erre sur le bon chemin de la section vtt,  et que la Lozère c est vraiment un (très) sympathique  territoire pour faire du raid!
A refaire sans modération !

Le lendemain matin après une bonne nuit sous la tente, l’organisation nous a préparé le petit déjeuner, c'est l'heure du podium et de la photo de famille avec les "grands du raid". Les filles montent sur la plus haute marche du podium et XTTR les cochons finissent 6e au sratch après avoir longtemps joué dans le trio de tête mais montent finalement sur la 3e marche du podium homme.. On continue la discussion , et on fini la bière du panier garni à l'ombre .... il est temps de rentrer! Une belle tranche de vie et de sport partagé !

LSN2LSN1

CR DES GARCONS A VENIR