test


LA VIDEO DU TRAIL HIVERNAL 2018

L’ensemble de la section ski de rando s’était donnée rdv le week end dernier dans la station de Flaine pour un week end d’entraînement afin de marquer le début du printemps.

Ce n’est pas sans difficultés logistiques que nous réussissons à tous nous retrouver sur place le samedi matin afin de prendre départ pour la 1ère partie du week end ( et non des moindres) avec la course Grand Massif Assaut,, proposant 3 parcours et une belle représentation des Oranges :

  • Découverte : Christelle ; Françoise ; Étienne, Aurélie,  Bastien (futur XTTR)
  • Elite Solo : Christophe ( se sentant pousser des ailes a changé de parcours le matin mm), Alex ; Joris
  • Elite duo : Pascal / Philippe ; Bertrand / Mathieu 

L’organisation rodée et très conviviale du 27 BCA de Flaine ( Et oui il fut un temps ou il existait 27 régiments de chasseurs alpins, aujourd'hui il en reste 3 : le 7eme, le 13eme et le 27eme) est à souligner. Bon on avait quand mm quelques doutes la veille du départ : c’est quoi le matos obligatoire, les horaires des courses, le pt de RDV, le dénivelé exact des parcours, ..., mais tout ça fut très vite oublié une fois le dossard récupéré et la course lancée.

FlaineLes duos sont les 1er à s’élancer, avec près de 3000m de D+ à gravir sur la journée,  les impressions de Bertrand et Mathieu qui se souviendront de leurs classes chez les chasseurs alpins :Engagez-vous qu'ils disaient!!"

Rigueur militaire oblige, le départ est donné à 7h30 comme prévu à Flaine Forum. Fallait pas trainer, vérif matos succinte mais efficace sur l'essentiel (arva pelle sonde) sans pinaillage…

Le parcours proposé est technique, les barrières horaires pas évidentes. 3050 de D+ et autant de D-. 14 manips. 31Km, des barrières horraires serrées. Objectif des jeunots : Terminer leur 1er 3000mD+. Objectif des vieux : finir devant les jeunes! dixit Pascal ...

Tout le monde part comme des fous furieux. On fait la première monté tous les 4 ensembles, ça commence sur une piste puis on va rejoindre une magnifique arrête qu'il faudra parcourir skis sur le sac.

On descend face nord dans une neige super. La deuxième descente  commence sur un grand plateau magnifique puis c'est plus raide et la neige est croutée. On repote, une grande traversée nous attend avant la monté au col de la Portette. Déjà environ 1800mD+, il est environ 10h45 : et là c'est le DRAME (accessoire..)!!

La descente du col est en neige croûtée bien merdique... et 3 virages plus tard, les skis de Mathieu se bloquent là-dessous et CASSENT net devant les fixes avant !! Jamais vu ça!! vive les fixations de compétitions qui déchaussent pas... Course terminée pour Mathieu, bien énervé : grosse déception car il se sentait en canne pour aller au bout dans les délais pour sa première course. Descente à la cool et à pied pour le binôme jusqu'au ravito au niveau du refuge du Platé sous la neige...

Les vieux rejoignent les jeunes mais Philippe, en manque de dénivelé, n'est pas dans un grand jour. On intervertit les binômes. Mathieu remet ses peaux sur ses skis cassés et remonte avec Philippe et un des organisateurs pour rejoindre les pistes. Pascal et Bertrand partent ensemble pour finir ce 3000 : il est 11h10, plus que 20 min d'avance sur la 1ère barrière horaire...

Le rythme a déjà bien entamé Bertrand, le soleil tape bien, on dépasse les 4 heures d'effort : le mur bien raide de 300mD+ d'un contrefort du Pic "le Sautet" aura raison de lui. Hypo, mal de tête, mal de bide : difficile d'avaler encore du sucré... les derniers 600mD+ pour rejoindre le haut du domaine skiable de Flaine seront une belle agonie pour Bertrand. Dommage, Pascal avait de la marge... Patient, comme un coq en patte, il taille la bavette avec les jeunes chasseurs alpins bien sympas parsemés le long du parcours.

Malgré toutes ces difficultés, la météo exceptionnelle permet à nos 4 lascars de profiter du paysage offrant une vue splendide sur le massif du Mont-Blanc. Sacré belle montagne qui donne la force le lendemain de repartir en mode récup pour un petit 1000mD+ et surtout aller goûter la vrai belle POF du secteur dans les faces nord de l'Aiguile d'Aujon au dessus de Flaine.

Les solos de leur côté, avaient quelques heures supplémentaires de sommeil et s’élanceront à 9H15 pour 1650 de D+, suivis des découvertes à 9H30 pour 900 m de D+, les impressions de Joris :
Rassuré de pouvoir compter sur la compagnie de Christophe dès le départ, je me dis que cette sortie ( sûrement la dernière de la saison pour moi) va être royale. Bon au départ, avec Christophe on fait tâche, autour de nous que des compétiteurs en mode collant-pipette, Alex compris !! Mais qu’importe, on est là sans objectif en dehors de celui de se faire plaisir.
Au briefing, on nous annonce que le départ en descente ( et oui ça arrive ...) risque d’être difficile : neige « carton ». En bon skieur Auvergnat, on se dit que c’est peut être donc sur cette seule pente que l’on fera la différence ! C’est parti, les 1ères centaines de mètres : du coton, de la neige poudreuse comme on en a pas skié en Auvergne de la saison, puis on goutte à leur « cartonnerie », et effectivement ça donnera lieu à pas mal de chutes, sans gravité pour la majorité sauf un skieur qui se fracture tibiat-péronné ; allez hop c’est gagné pour un tour dans l’ hélico  du PGHM.

On trouve ensuite un rythme commun avec Christophe afin d’enchaîner montée/ descente : Christophe plus à l’aise en montée, moi en descente. Mais au fil des difficultés, on accuse le coup tous les deux, et malgré le fait que l’on essaie de profiter des paysages ( On a même vu quelques Chamois), de cette journée de rêve, … on en bave de plus en plus, mais vraiment on en a grave chi…. Et c’est peu dire !

La délivrance viendra au passage du col de Tré l’Epaule, avec un passage en arrête sublime, qui nous permettra ensuite de basculer direction l’arrivée, et d’en finir vraiment satisfaits en près de 5H10, soit près de 2h après Alex qui fait une belle course pour finir à la 18ème place.

Les découvertes auront également eu leur lot de difficultés, au point que certains ont ralliés l’arrivée plus rapidement que prévu. Chrystelle et Etienne, ont profité de la journée pour engranger de l’expérience dans cette discipline nouvelle pour eux dans des conditions idéales.

Au final, malgré les aléas, tous le monde s’accordent sur :
- des paysages à couper le souffle
- un parcours très bien pensé / préparé
- une ambiance vraiment très chaleureuse avec des militaires au top !!
- une météo de rêve, que l’on a du mal à imaginer quand on vit en Auvergne

Le POINT NOIR, parce qu’il en faut bien 1 : On nous avait prévenu que le dénivelé positif de cette course allait être important, mais pas qu’une préparation spécifique était nécessaire.
Pour l’anecdote, un membre de l’orga, fort sympathique et en plus Auvergnat, nous a juste glissé à la fin de la course quand on était vautré comme de pauvres mollusques sur un canapé de la salle où se tenait le repas : «  … une épreuve comme ça, il faut pas y venir sans avoir fait au préalable minimum 50 000 m de D+ !! »

Bertrand et moi nous sommes jeté un petit regard l’air de dire : «  Attends il a bien dit 50 000 m D+ ?? Bon alors en montées au Sancy, ça fait combien ?  On fait combien de déniv à chaque sortie hedo ? Y’a combien de week end dans l’hiver ou l’on peut skié ? …. » Bref Ok on a compris pourquoi on en a bavé !
En tout cas, une chose est sûre on reviendra *.

Un très grand merci à l’équipe du 27ème BCA pour cette édition fabuleuse.

Le dimanche matin, le soleil étant encore de la partie, et la majorité du groupe retourne skier pour profiter au max du week end. Les matinaux seront sur les skié dès 8h ( heure nouvelle ;-), mais tous se rejoindront pour réaliser un tronçon commun et au final se faire bien plaisir dans les environs de Flaines.

A 13H, on déchausse tous, direction les gîtes, rangement et retour à la maison.

=> Lien photos


* quand on aura la prépa adéquat !