test

AFFICHE_CEZO


 


 


 

Quelques semaines déjà que celui-là me grattouillait...

 TH1Ma sortie avec l'infatigable Jérôme sur le chemin de Stevenson m'avait donné envie de trouver un petit objectif pour cette fin d'année, et de profiter de sa localisation pour aller respirer l'iode marine pendant les vacances de Toussaint...

Coup de chance, coup de pouce de l'orga, un dossard disponible deux semaines avant l'épreuve.

Ce vendredi, donc, tout juste sortis du boulot, hop ! Direction Carcassonne pour une remise de dossard tardive... merci au jeune homme que j'ai privé de dîner! Notre location, à deux pas de la citadelle, facilite l'accès au site de départ... mais pas le réveil ! C'est tôt 4h, pour un premier jour de vacances !! Et dire que les derniers costauds partis le jeudi sur le 168km en sont à leur deuxième nuit dehors !

Le profil n'a l'air de rien et les altitudes semblent dérisoires...mais je me prépare quand même à vivre une journée casse pattes aux allures de montagnes russes.

th2
 
Bien heureusement, le soleil est annoncé après les pluies diluviennes de ces derniers jours. Il nous offre d'ailleurs un merveilleux lever une fois arrivés sur la première crête.

Les montées s'enchaînent, plutôt brèves, mais parfois pentues à la mode Arverne, je n'ose imaginer les mêmes avec la pluie et la glaise. Le terrain est encore un peu humide et quelques dalles ou ornières peuvent se révéler glissantes. Le balisage est parfait, c'est très agréable de ne pas réfléchir.
 
TH3
Assumant complètement ma "trop prudence" légendaire en descente, je me fais doubler par une avionne au km25. J'essaie d'emboiter le pas et c'est le drame... cric ! ma cheville craque... La demoiselle s'envole définitivement et je décide de ménager ma fin de course pour ne pas ruiner mes vacances.
Décision finalement assez salvatrice : le soleil brille, les paysages sont jolis, je profite un peu des ravitos, ma douleur se maintient à un niveau acceptable... et ma raison me permet d'éviter l'explosion en plein vol !

Les 15 derniers kilo, plus roulants, nous font en effet rattraper les coureurs du 38km (bravo les coureurs de Chantelle !)... c'est bien aidant quand on est au bout du rouleau ! Je crois qu'à bien y réfléchir, je manquais finalement un peu de kilomètres !

TH4

Je termine en 8h51, bien contente d'être arrivée, mais absolument rétamée ! Médaille en chocolat chez les dames, 3ème chez les V(ieilles) ! 
Place aux vacances !

 Actu'Cecile J