Le trail du Mézenc est organisé pour récolter des fonds pour le service d’oncologie pédiatrique de St-Etienne.

 Les parents du petit Paul atteint d’une leucémie en sont à l’originie. Ils s’investissent de manière intense dans l’organisation du trail. CHAPEAU !!! et d’ailleurs l’ambiance tout au long du parcours s’en fait ressentir.

Pas de prise de tête, tout en simplicité, mais bien déjà bien rodé, sachant que ce n’est que la deuxième édition.

Concernant la course, température très chaud, 30° avec un soleil de plomb sur les Estables. Il faudra penser à bien s’hydrater tout le long.

Le départ se fait sur une côte de 3 kms pour traverser et atteindre les 1ères   pistes de ski de descente. Ensuite descente pendant 12 kms avec quelques petites bosses mais rien de bien méchant, jusqu’au 15kms et le village de Chaudeyrolles. A partir de là, remontée sur le Mézenc avec une bonne partie à découvert où le soleil tape fort sur la casquette.


Sur la montée du Mézenc, je rencontre un autre XTTRman, David, nous échangeons quelques mots et c’est reparti.

La dernière partie de la montée du Mézenc est digne des plus grands cols du tour de France (un peu exagéré) avec du monde partout pour encourager les coureurs. S’ensuit une belle descente technique jusqu’au pied du mont suivi d’une descente roulente pour rejoindre les Estables.

Pour ma part, je finis 13ème en 3h19 suivi par David dans la même minute.  Je finis le week end bien fatigué après avoir réalisé la sainfloraine le samedi et ses 109kms plus trail le dimanche.
Maintenant place à la récup avant de nouvelles aventures pyrénéennes au mois d’octobre.

 

Actu Edouard C