Voilà  le récit de course qui a bien commencé...

Voilà  le récit de course qui a bien commencé : un départ tranquille avec un lever de soleil dans un écrin de montagne, une gestion de course jusqu’au col Chavannes (2600 m) ponctuée par quelques bouchons de coureurs.

Le col du petit St Bernard atteint en toute quiétude, mais pas de bonne augure les gros toutous du même nom, tdsqui eux ont déjà chaud ! Je remonte dans les classements dans la descente sur Bourg St Maurice, qui est un véritable chaudron avec une température à cuire un œuf !

Abreuvement au ravito, et à l’attaque de la terrible montée au Fort de la Platte et du passeur de Pralognan (2000 D+), mais là tout ne s’est pas passé comme prévu.

Un coup de mou s’est montré bien présent, avec de gros problèmes d’alimentation, juste de l’eau pendant 4 heures avec l’objectif de monter, monter encore, mais à partir du moment où des marmottes volent comme des drônes au-dessus de ma tête, j’ai compris qu’il fallait que je m’arrête.

Arrivée au ravito du Cormet de Roselend (Km65), fin du voyage avec une grosse hypo, et plus envie de partir sur les 55kms restants.

Abandonner est toujours une chose délicate, surtout sur l'objectif principal d'une année, la digestion a été difficile, mais ce n’est que partie remise.

Actu Françoise B